Forum de l’Investissement Hôtelier Africain

7-8 Février 2019 – Mövenpick Hotel Mansour Eddahbi Marrakech, Morocco

FIHA

7-8 Février 2019 – Marrakech, Morocco

Press release

image

Le Cap-Vert vise le seuil du million

Published 07 January 2019

La demande va dépasser l'offre avec des opportunités d'investissement majeures

Le Cap-Vert pourrait voir le développement hôtelier prendre son essor si le gouvernement tient la promesse d'améliorer les infrastructures et les liaisons de transport. L’objectif est d’attirer plus d’un million de touristes par an d’ici 2020. Or, l’offre hôtelière actuelle est loin du compte. Les investisseurs pourraient donc profiter du potentiel de l’archipel, idéalement situé dans l’Océan Atlantique à environ une heure de Dakar et quatre heures du Brésil et de Lisbonne.

Une analyse détaillée a été menée par Horwath HTL, leader mondial du conseil en hôtellerie, tourisme et loisirs, en prévision du nouveau Forum de l'Investissement Hôtelier en Afrique (FIHA) qui se tiendra à Marrakech en février 2019. La conférence- organisée par Bench Events est un événement parallèle à l’AHIF (Africa Hotel Investment Forum), établi de longue date- se concentrera sur les marchés d’Afrique du Nord et de l’Ouest.

Au cours de la conférence, Philippe Doizelet, directeur associé de Horwath HTL, basé à Paris, partagera son expertise, acquise au cours de 300 études de développement menées en France et à l’international. Son verdict sur le Cap-Vert, où 45% du PIB provient de l’industrie des services liés au tourisme, est le suivant: «La stabilité et la croissance économique, combinée à de meilleures liaisons internationales, pourraient construire un scénario gagnant».

Le pays a connu un boom de la construction d'hôtels au cours de la dernière décennie. De 2010 à 2016, le nombre de chambres dans le pays a augmenté de 94% (passant de 5 891 à 11 435 chambres). Cela a suscité un intérêt croissant chez les principaux voyagistes internationaux (TUI, Thomas Cook, Look Voyages, Solférias, etc.), qui ont progressivement programmé l'archipel comme destination de loisirs de premier choix, générant ainsi des arrivées importantes de touristes en vols charter.

Selon Horwath HTL, les possibilités de développement hôtelier à court terme au Cap-Vert sont principalement situées à Sal, Boa Vista et Praia. Sal et Boa Vista devraient rester les principales destinations pour le tourisme de loisirs tandis que Praia devrait se développer comme centre administratif et pôle des affaires.

À moyen et long terme, le marché hôtelier cap-verdien devrait se développer comme suit:

  • Sal devrait devenir une destination établie pour le tourisme de loisirs et gagner en importance pour le marché des réunions, des incitations à l’investissement, des conférences et des expositions (MICE).
  • On s'attend à ce que Boa Vista connaisse une croissance à la fois du tourisme de groupe et individuel, ainsi que du développement d'un large éventail d'activités de loisirs.
  • La capitale de Santiago, Praia, devrait attirer davantage une clientèle du monde des entreprises / MICE; alors que les régions du nord et du centre de Santiago devraient attirer les voyageurs individuels en mettant l'accent sur l'écotourisme.
  • Sao Vincente, qui est actuellement considérée comme la capitale culturelle du Cap-Vert, est susceptible de devenir à la fois une destination de tourisme culturel et une station balnéaire alliant plages et nature pour le tourisme individuel.

Philippe Doizelet a ajouté: «L'approvisionnement en eau, la distribution d'électricité, la connexion Internet et les réseaux routiers restent les principales contraintes pour l'expansion future du secteur. En conséquence, le gouvernement cap-verdien a récemment consacré des fonds importants pour stimuler davantage le développement, notamment par le lancement d'un ambitieux programme de construction de réseaux de transports, ainsi que par la mise en place d'incitations attractives pour les investisseurs touristiques. "

Et Matthew Weihs, directeur général de Bench Events, de conclure: «Le FIHA est un forum unique pour l'Afrique francophone, unissant le nord et l'ouest du continent et aidant les pays, comme le Cap Vert, à développer leur économie grâce aux investissements dans l'hôtellerie. Les chefs d’entreprise intervenant au forum niveau PDG, ainsi que les ministres, informeront le public d’opportunités substantielles. Ces activités seront complétées par des sessions de réseautage avec des experts réputés, ce qui permettra aux délégués de nouer des relations et de poser toutes les questions auxquelles ils n’ont pas encore de réponse. "